L'Art Shipibo

A l'occasion de sa nouvelle collection, Sorato vous transporte en Amazonie auprès d’un peuple admirable qui fait partie intégrante de l’inspiration de ses collections réalisées à partir d'une pièce unique de tissu Shipibo. Fabriqués à partir de coton péruvien récolté sur la côte pacique, ces tissus artisanaux sont le fruit d’un travail long et complexe à la main.

 

 

La communauté Shipibo d’Amazonie péruvienne représente environ 45000 personnes installées dans des petits villages le long du fleuve Ucayali et de ses affluents. Les Shipibo vivent essentiellement de l’agriculture (manioc, banane, maïs), de la pêche, de la chasse, de la cueillette de racines et de fruits tropicaux. Ils sont également connus pour leurs pratiques de guérison chamanique puissantes et pour le magnifique artisanat élaboré par les femmes. 

En effet, les femmes Shipibos vivent essentielement de l'artisanat et créent notamment des bijoux, toiles et poteries décorées de dessins en forme géométriques. Les bijoux sont fait à la main avec des perles ou des graines ramassées dans la forêt, ou parfois cultivées.

 

 

La majeure partie du talent créatif de la femme Shipibo s'illustre dans la confection textile. Les tissus sont d’abord teints par les femmes de la communauté par le biais de produits naturels comme l’écorce d’arbre. Ils sont ensuite cuits avec de l’écorce et de l’alun de sorte que la couleur se fixe sur le coton. Les dessins et broderies sont ensuite fait à la main suivants la tradition artistique et les croyances ancestrales.

Les ornements colorés et dessinés constituent l'expression la plus caractéristique de cette ethnie. Les dessins sont fixés sur les tissus grâce à des techniques très anciennes de type éclats de roseaux, os d’animaux ou arêtes de poissons qui remplacent nos classiques pinceaux. Ce travail artisanal est aujourd’hui considéré comme un art à part entière.

 

 

Les dessins Shipibo réalisés sur les tissus, poteries, vêtements ou à même le corps lors des fêtes et cérémonies, ont, en plus d'offrir un certain esthétisme, une signification symbolique inspirée des croyances ancestrales. Ils représentent en effet métaphoriquement, par leurs lignes géométriques, le cosmos, symbolisé par un ensemble de maillages, de labyrinthes à parcourir. Chaque famille possède ses propres tracés géométriques, couleurs, dessins qui permettent de les différencier les unes des autres.

Mieux connaître la culture Shipibo permet aux nouvelles générations de perpétuer cette tradition irremplaçable, aujourd'hui menacée. C'est pourquoi, nous sommes très fièrs de lui rendre hommage à travers notre nouvelle collection "Paris - Pucallpa" .

L'équipe Sorato